Évènements

Vernissage de l'exposition «Femmes en migration. Portraits croisés d'ici et d'ailleurs»

Mardi, le 23 mai à partir de 18h30 heures Gare Dudelange-Usines Vernissage de l'exposition «Femmes en migration. Portraits croisés d'ici et d'ailleurs» dans le cadre de la Journée de la diversité En partenariat avec le service à l'égalité des chances de la ville de Dudelange L’exposition sera ouverte du 24 mai au 30 juillet du lundi au vendredi de 10 heures à 17 heures de même que les dimanches 4 et 18 juin, 2 et 16 juillet de 15 à 18 heures ainsi que sur rendez-vous. Les dimanches 4 juin et 2 juillet une balade témoignant à Dudelange de l’histoire et de la présence des femmes en migration est proposée au public. Rendez-vous à 10 heures à la Gare-Usines de Dudelange. Participation gratuite, inscription souhaitée info@cdmh.lu Depuis près de deux ans le CDMH participe au consortium Women on the Move , porté par une centaine d'universités et associations européennes ayant développé des ramifications vers les autres continents. https://www.cdmh.lu/db/4/1442113168397/0 Le projet financé par le programme européen COST se propose de mettre en relief la part des femmes dans les migrations. Celle-ci est en effet largement méconnue ou niée.Or, les femmes en migration ont développées des savoirs et savoir-faire qui ont largement contribué au développement des sociétés qu'elles ont traversées ou qui les ont accueillies. La démarche du projet ne consiste pas à souligner des réussites individuelles, mais plutôt à replacer celles-ci dans des mouvements plus généraux. Plusieurs institutions ayant contribué à l'exposition, celle-ci a une dimension internationale. Afin de montrer que les réalités présentées concernent également le Luxembourg, l'équipe du CDMH a actualisé le sujet à travers des exemples locaux, grâce à des pièces d'archives et des objets tirées de ses fonds associatifs https://www.womenonthemove.eu/ larca.u-paris.fr/en/projects/reseau-cost-women-on-the-move-2/ Le programme d'accompagnement et les horaires d'ouvertures de l'exposition seront communiqués prochainement. La manifestation bénéficie du haut patronage de la commission luxembourgeoise pour l'UNESCO. Elle s'inscrit dans le mois des archives.

May 22, 2023
Lire plus
IO STO BENE -Séances scolaires

IO STO BENE UN FILM DE DONATO ROTUNNO, 2020 SYNOPSIS Antonio a passé toute sa vie loin de son pays natal, l’Italie. Leo, jeune artiste italienne qui tente sa chance à l’étranger, croise son chemin. Un jeu de miroirs entre le vieil homme et la jeune femme déclenche un voyage dans le temps et offre un futur plus serein pour tous les deux. Produit par Tarantula Luxembourg, Tarantula Belgique, Maxma Film (Allemagne) et Vivo Film (Italie). Avec le soutien du Film Fund Luxembourg, de Wallimage, Apulia Film Commission, Mibact. En coproduction avec ARTE, Voo-BeTv, Rai Cinema. Retrouvez toutes les informations ici: https://www.tarantula.lu/film/io-sto-bene/Séances scolaires Les enseignants peuvent réserver des séances scolaires auprès des salles de projection ci-dessous: Ciné Utopia / Kinepolis Kirchberg ou Belval : business.kinepolis.lu/ecoles/ Ciné Sura à Echternach: Sandra Weyland cinesura@gmail.com Kinoler à Kahler: Marc Barnig Privé marcbarnig@gmx.net Kulturhuef Kino à Grevenmacher : Joël Thiry kino@kulturhuef.lu Ciné Scala à Diekirch : Nadine Petit nadine.petit@diekirch.lu Ciné Prabbeli à Wiltz : Adis Mustic adis.mustic@cooperations.lu Ciné Starlight à Dudelange : Anne-Laure Letellier anne-laure.letellier@cna.etat.lu Ciné Orion à Troisvierges: Dif Differding LYSMAI@PT.LU Ciné Le Paris à Bettembourg : Jean-Paul Muller jpm@pt.lu Un dossier pédagogique est téléchargeable ici: https://www.tarantula.lu/wp-content/uploads/2015/05/ISB_DPedagogique_Enseignants_.pdf Un dossier pédagogique pour les élèves est téléchargeable ici: https://www.tarantula.lu/wp-content/uploads/2015/05/ISB_DPedagogique_Eleves_.pdf

Jul 14, 2022
Lire plus
Projection du film "Interdit aux chiens et aux italiens" dans le cadre de la journée de la mémoire italienne 2023

Rendez-vous au Centre national de l'audiovisuel (CNA) 1, rue du Centenaire à Dudelange, le samedi 28 octobre à 17 heures. Participation gratuite sur inscription auprès de info@cdmh.lu En 2007, le monument «Porte d'Italie», une œuvre de la sculptrice Yvette Gastauer-Claire a été offert à la Ville de Dudelange par les paroissiens de la mission catholique italienne. Depuis lors, 28 octobre, à date anniversaire, se tient chaque année la Journée de la mémoire italienne, en partenariat avec la Mission catholique italienne. Cette année, l'événement sera agrémenté par une projection du film d' animation réalisé par Alain Ughetto «Interdit aux chiens et aux Italiens». L'histoire débute à l'aube du XXe siècle à Ughettera (Piémont) berceau de la famille Ughetto. Les conditions de vie dans cette région s'étant dégradées, les Ughetto rêvent de se refaire une situation ailleurs. Selon la légende, Luigi Ughetto traverse alors les Alpes et entame une nouvelle existence en France, ce qui change le devenir de l'ensemble de la famille. Alain Ughetto, son petit-fils retrace ici leur histoire. D’un récit hautement personnel, où se déploie l’histoire de sa famille paternelle, le réalisateur Alain Ughetto tire un film d’animation d'une grande inventivité. Chaque phrase narrée par l'actrice Ariane Ascaride convoque une tendresse infinie pour cette famille unique au destin pourtant partagé par tant d’Italiennes et d’Italiens. le film a été honoré de nombreuses récompenses, dont le Prix du cinéma européen pour le meilleur film d'animation (2022)

Sep 27, 2023
Lire plus
HAMED ABBOUD – IN MEINEM BART VERSTECKTE GESCHICHTEN

HAMED ABBOUD – IN MEINEM BART VERSTECKTE GESCHICHTEN Lesung des syrischen Autors im Rahmen der Themenreihe "Migration(s)". Hamed Abboud, geboren 1987 in Deir al-Zor in Syrien, verbrachte seine Kindheit teilweise in Algerien, bis seine Familie 1992 bei Ausbruch des Bürgerkriegs nach Syrien zurück musste. Als in seiner Heimat der zunächst friedliche Aufstand gegen das Regime mit militärischer Gewalt unterdrückt wurde, floh er Ende 2012 nach Ägypten. Über Dubai und die Türkei kam er 2014 nach Österreich, wo er nach zwei Jahren im Burgenland nun mehr in Wien lebt. In seinem Buch “In meinem Bart versteckte Geschichten” (übersetzt von Larissa Bender und Kerstin Wilsch, Edition Korrespondenzen 2020) konzentriert Abboud sich auf sein Ankommen und sein Leben in Europa: auf das irritierende Aufeinandertreffen der unterschiedlichen kulturellen Mentalitäten und Sichtweisen und auf die Suche nach dem eigenen Platz in der neuen Heimat. «Satirisch konterkarierend, ironisch und humorvoll wendet und dreht Hamed Abboud die eigenen Erfahrungen durch bildstarke Assoziationen und Gedankengänge immer weiter, bis dem Schicksal doch noch ein guter Moment abgewonnen ist – und sei er auch noch so klein oder absurd», schreibt dazu der renommierte Wiener Verlag “Korrespondenzen”. Er bezeichnet die dreizehn Prosatexte als Glücksfall für die Literatur: “Sie vermitteln dem Publikum nicht nur, was es bedeutet, sich einen Platz in einer fremden Gesellschaft suchen zu müssen, sondern auch das Gefühl, dass die Suche selbst, trotz aller Mühsal, bereichernder sein kann, als eine unbefragte Heimat zu besitzen.” DAUER 90 Minuten DONNERSTAG 11.05 20h00

May 10, 2023
Lire plus
LANCEMENT DE L’APPEL À PROJETS CLICHÉ II

LANCEMENT DE L’APPEL À PROJETS CLICHÉ II Après le grand succès de l’appel à projets « Cliché – société en migration » lancé en mars 2021, l’Œuvre a décidé de reconduire cette initiative en 2023, afin de sensibiliser les jeunes et un public plus large aux rapports entre identité et altérité au sein de notre communauté multiculturelle en liant des activités artistiques à des questions sociétales. Ce 1er appel à projets est né d’une commande de photographies par l’Œuvre pour documenter la pluralité des initiatives de l’appel à projets « mateneen » lancé dans le contexte du phénomène migratoire en 2015. Ainsi, les photographies d’Ann Sophie Lindström, Patrick Galbats et Sébastien Cuvelier, traitant la multiplicité des récits sur la migration et le vivre-ensemble, ont été exposées au Ratskeller du Cercle Cité en 2020 et font actuellement partie d’une expo itinérante à travers différents lycées. Avec cet appel à projets initial, l’exposition itinérante et son programme cadre pédagogique proposé par le Centre d’éducation interculturelle (IKL) ainsi que la mise en place de la plateforme numérique cliche.lu, l’Œuvre contribue à sensibiliser un large public et lui permet de mieux saisir les innombrables facettes d’une réalité complexe et nuancée, trop souvent appréhendée sous la forme de clichés. Pour continuer ce travail de sensibilisation et avoir un impact durable, ce nouvel appel à projets « Cliché II – société en migration » veut soutenir de nouvelles initiatives interactives qui viendront ainsi compléter une diversité d’outils pédagogiques et seront mis à disposition du public via la plateforme cliche.lu. L’objectif est de faire naître des projets interdisciplinaires (photographie, activités artistiques et créatives, littérature, histoire, sciences politiques, anthropologie, statistiques, cinéma, droits humains, économie) qui traitent des thématiques très diverses (multiculturalisme, racisme, vivre ensemble, migration, exil, frontières, identité, altérité, communauté, interculturalité, clichés). Ce nouvel appel à projets est doté d’une enveloppe budgétaire de 220.000 € et s’adresse aussi bien aux artistes et créatif·ve·s qu’aux enseignant·e·s, éducateur·trice·s ainsi qu’à des groupes informels d’au moins deux jeunes âgés de 12 à 25 ans. Le montant alloué se répartit comme suit : -artistes : 5 projets dotés d’une somme maximale de 25.000 € par projet -enseignant·e·s, éducateur·trice·s et autres multiplicateurs : 5 projets de max. 15.000 € alloués par projet -groupes informels de jeunes : 4 projets d’un maximum de 5.000 € par projet La date limite pour la remise des projets est le 26 février 2023. RÉGLEMENT BUT Proposer un projet interactif qui sera intégré sur la plateforme en lien avec la photographie et la thématique de celle-ci. THÉMATIQUES Multiculturalisme, racisme, vivre ensemble, migration, exil, frontières, identité, altérité, communauté, interculturalité, clichés OBJECTIF projet interdisciplinaire (photographie, activités artistiques et créatives, littérature, histoire, les sciences politiques, anthropologie, statistiques, cinéma, droits humains, économie) CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ Correspondre à un des 3 groupes mentionné ci-dessous: Artistes et créatifs Enseignants, éducateurs et autres multiplicateurs Groupes informels d’au moins deux jeunes âgés de 12 à 25 ans CRITÈRES DE SÉLECTION Pertinence et compréhension de la thématique Originalité Lien avec la photographie Valeur pédagogique et / ou potentiel à sensibiliser Interdisciplinarité Démarche participative et / ou interactive du projet Qualité artistique Transmissibilité du projet Faisabilité Adéquation projet et budget Impact sur la société /cohésion sociale CALENDRIER Remise des projets jusqu’au 26 février 2023 Jury semaine 6 mars 2023 Annonce des projets sélectionnés : fin mars 2023 JURY Le jury est composé de représentants de l’Œuvre, de l’IKL ainsi que d’experts indépendants: Martine Pinnel (photographe) Chantal Maquet (artiste) Karolina Markiewicz (réalisatrice, scénariste, enseignante) Antonia Ganeto (IKL) Dalila Kamunga (IKL) Caroll Kremer (directrice Daachverband vun de Lëtzebuerger Jugendstrukturen) Raoul Wirion (CA OE) Françoise Gillen (CA OE) Le jury est souverain dans sa prise de décision, qui ne devra pas faire l’objet d’une motivation. Pour soumettre un projet: https://financement.oeuvre.lu/fr/

Feb 19, 2023
Lire plus
dat huet jo näischt mat mir ze dinn - Chantal Maquet

dat huet jo näischt mat mir ze dinn Un roman graphique qui aborde la question du lien du Luxembourg avec le colonialisme et le racisme structurel afin de questionner et de lutter contre ce phénomène. Dans les différents chapitres de ce roman graphique, Chantal Maquet, à partir de son histoire familiale, aborde les questions du passé colonial luxembourgeois, le post-colonialisme et le racisme de manière générale. Pour trouver des réponses à ses questions, elle demande à des experts: -Régis Moes, historien et conservateur au Musée National d’Histoire et d’Art du Luxembourg (MNHA), parle de l’histoire coloniale du Luxembourg. -Jean-Louis Zeien, président de Fairtrade Luxembourg explique par quels procédés notre économie actuelle est marquée par le colonialisme, et évoque des moyens possibles pour se séparer de ces structures inéquitables et discriminatoires. -Myriam Abaied et Antónia Ganeto du Centre d’éducation interculturelle IKL abordent et sensibilisent aux questions du racisme. L’IKL-centre d'éducation interculturelle, en plus de présenter le roman graphique dans le cadre scolaire, thématisera l’ouvrage à travers des futures activités pédagogiques conçues pour les classes. Enfin, Chantal Maquet donne un aperçu de sa démarche artistique mise en place pour traiter les différentes thématiques présentées dans le livre. Disponible dans la Librairie Alinéa à Luxembourg, la Librairie Biba à Marnach, la Librairie Diderich à Esch, dans le réseau de la Librairie Ernster, ainsi que dans la Librairie Zimmer à Diekrich. L’album est soutenu par lŒuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte et a été financé dans le cadre de l’appel à projets « Cliché – Société en Migration ». Lesungen/Lectures 19.04.2023 Journée du livre, Athénée de Luxembourg 28.01.2023 Jugendbicherdag, Centre Culturel Op der Schmelz, Dudelange 27.01.2023 Lycée technique de Lallange, Esch-sur-Alzette 30.12.2022 Szenische Lesung im Studio45, Hamburg-Hammerbrook 03.12.2022 Preview im Rahmen der Ausstellung Re-Retour de Babel in Dudelange Le livre peut aussi être commandé auprès d'IKL-centre d'éducation interculturelle. ikl@asti.lu

Feb 19, 2023
Lire plus
monsters

Vernissage et performance de 𝗺𝗼𝗻𝘀𝘁𝗲𝗿𝘀 Ne ratez pas l'occasion d'assister au vernissage ainsi qu'à la performance de 𝗺𝗼𝗻𝘀𝘁𝗲𝗿𝘀, un projet sélectionné lors de l'appel à projets Cliché II, de l'artiste Valerie Reding. Quand : Le 3 novembre 2023 à 19h00 Lieu : TROIS C-L Bannanefabrik Billeterie : https://www.danse.lu/agenda/3-du-trois-les-defis-de-nos-societes/ Le vernissage et la performance seront précédés par une discussion ouverte "AIMONS-NOUS ?" avec Jen Lopes (PAPAYA), Valerie Reding & William Cardoso (Unmute Power) à 17h00 Plus d'informations ci-dessous : 𝘈 𝘥𝘪𝘮𝘭𝘺 𝘭𝘪𝘵 𝘳𝘰𝘰𝘮 𝘧𝘪𝘭𝘭𝘦𝘥 𝘸𝘪𝘵𝘩 𝘷𝘪𝘣𝘳𝘢𝘯𝘵 𝘣𝘢𝘯𝘯𝘦𝘳𝘴, 𝘳𝘦𝘷𝘦𝘢𝘭𝘪𝘯𝘨 𝘮𝘺𝘴𝘵𝘦𝘳𝘪𝘰𝘶𝘴 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘯𝘰𝘪𝘥 𝘤𝘳𝘦𝘢𝘵𝘶𝘳𝘦𝘴, 𝘴𝘦𝘦𝘮𝘪𝘯𝘨𝘭𝘺 𝘧𝘭𝘰𝘢𝘵𝘪𝘯𝘨 𝘪𝘯 𝘴𝘱𝘢𝘤𝘦, 𝘨𝘢𝘻𝘪𝘯𝘨 𝘢𝘵 𝘺𝘰𝘶 - 𝘴𝘰𝘮𝘦𝘵𝘪𝘮𝘦𝘴. 𝘈 𝘤𝘰𝘭𝘰𝘴𝘴𝘢𝘭 𝘱𝘢𝘪𝘯𝘵𝘪𝘯𝘨, 𝘪𝘯𝘷𝘪𝘵𝘪𝘯𝘨 𝘺𝘰𝘶 𝘪𝘯𝘵𝘰 𝘢 𝘥𝘳𝘦𝘢𝘮𝘭𝘪𝘬𝘦 𝘭𝘢𝘯𝘥𝘴𝘤𝘢𝘱𝘦 𝘸𝘪𝘵𝘩 𝘴𝘵𝘳𝘢𝘯𝘨𝘦 𝘧𝘪𝘨𝘶𝘳𝘦𝘴, 𝘭𝘶𝘳𝘬𝘪𝘯𝘨 𝘪𝘯 𝘵𝘩𝘦 𝘴𝘩𝘢𝘥𝘦𝘴 𝘰𝘧 𝘢 𝘥𝘦𝘦𝘱 𝘧𝘰𝘳𝘦𝘴𝘵, 𝘴𝘵𝘢𝘯𝘥𝘪𝘯𝘨 𝘤𝘭𝘰𝘴𝘦 𝘵𝘰 𝘰𝘯𝘦 𝘢𝘯𝘰𝘵𝘩𝘦𝘳 𝘤𝘢𝘭𝘮, 𝘱𝘰𝘸𝘦𝘳𝘧𝘶𝘭 𝘢𝘯𝘥 𝘱𝘳𝘰𝘶𝘥. 𝘈𝘯 𝘦𝘦𝘳𝘪𝘦 𝘴𝘰𝘶𝘯𝘥 𝘪𝘴 𝘩𝘢𝘶𝘯𝘵𝘪𝘯𝘨 𝘵𝘩𝘦 𝘢𝘪𝘳 - 𝘪𝘧 𝘺𝘰𝘶 𝘭𝘪𝘴𝘵𝘦𝘯 𝘤𝘭𝘰𝘴𝘦𝘭𝘺, 𝘺𝘰𝘶 𝘤𝘢𝘯 𝘩𝘦𝘢𝘳 𝘵𝘩𝘦𝘪𝘳 𝘷𝘰𝘪𝘤𝘦𝘴. 𝘈𝘯𝘥 𝘪𝘧 𝘺𝘰𝘶 𝘢𝘳𝘦 𝘱𝘢𝘵𝘪𝘦𝘯𝘵 𝘦𝘯𝘰𝘶𝘨𝘩, 𝘺𝘰𝘶 𝘮𝘪𝘨𝘩𝘵 𝘤𝘢𝘵𝘤𝘩 𝘢 𝘣𝘰𝘥𝘺 𝘮𝘰𝘷𝘪𝘯𝘨 𝘵𝘩𝘳𝘰𝘶𝘨𝘩 𝘵𝘩𝘪𝘴 𝘴𝘵𝘳𝘢𝘯𝘨𝘦 𝘶𝘯𝘪𝘷𝘦𝘳𝘴𝘦 - 𝘥𝘪𝘴𝘵𝘶𝘳𝘣𝘪𝘯𝘨 𝘢𝘯𝘥 𝘧𝘳𝘦𝘦𝘪𝘯𝘨. In collaboration with French painter David Weishaar and Los Angeles based composer Tyler Holmes, the transdisciplinary artist Valerie Reding initiated the project monsters to create an empowering space to share the personal stories of people that have experienced harm in interpersonal relationships • stories that are so often silenced, invalidated and pathologised in our society. monsters is a passionate attempt to raise awareness, embrace our wounds and shadow parts, and celebrate the power of one's voice, self-affirmation, solidarity, collective care, life, its triumphing over adversity - and love. 𝐏𝐞𝐫𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐚𝐧𝐝 𝐯𝐞𝐫𝐧𝐢𝐬𝐬𝐚𝐠𝐞 *𝐦𝐨𝐧𝐬𝐭𝐞𝐫𝐬* 𝐰𝐢𝐭𝐡 𝐕𝐚𝐥𝐞𝐫𝐢𝐞 𝐑𝐞𝐝𝐢𝐧𝐠 3 Nov 2023 19:00 at TROIS C-L Banannefabrik 𝐏𝐮𝐛𝐥𝐢𝐜 𝐝𝐢𝐬𝐜𝐮𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧 *𝐀𝐈𝐌𝐎𝐍𝐒-𝐍𝐎𝐔𝐒?* 𝐰𝐢𝐭𝐡 𝐉𝐞𝐧 𝐋𝐨𝐩𝐞𝐬 𝐒𝐚𝐧𝐭𝐨𝐬 (𝐏𝐀𝐏𝐀𝐘𝐀), 𝐕𝐚𝐥𝐞𝐫𝐢𝐞 𝐑𝐞𝐝𝐢𝐧𝐠 & 𝐖𝐢𝐥𝐥𝐢𝐚𝐦 𝐂𝐚𝐫𝐝𝐨𝐬𝐨 (𝐔𝐧𝐦𝐮𝐭𝐞 𝐏𝐨𝐰𝐞𝐫) 3 Nov 2023 17:00 - 18:30 at TROIS C-L Banannefabrik 𝐄𝐱𝐡𝐢𝐛𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 *𝐦𝐨𝐧𝐬𝐭𝐞𝐫𝐬* 6 Nov 2023 - 7 Jan 2024 at TROIS C-L Banannefabrik artistic direction, conception, photography, performance, costumes, make-up, & spatial installation 𝐕𝐚𝐥𝐞𝐫𝐢𝐞 𝐑𝐞𝐝𝐢𝐧𝐠 paintings 𝐃𝐚𝐯𝐢𝐝 𝐖𝐞𝐢𝐬𝐡𝐚𝐚𝐫 soundscape Tyler Holmes people portrayed & texts 𝐀𝐫𝐨𝐧 𝐒𝐦𝐢𝐭𝐡, 𝐁𝐚𝐬𝐭 𝐇𝐢𝐩𝐩𝐨𝐜𝐫𝐚𝐭𝐞, 𝐏𝐚𝐮𝐥𝐢𝐧𝐞 𝐂𝐚𝐧𝐚𝐯𝐞𝐬𝐢𝐨 𝐚𝐤𝐚 𝐁𝐎𝐑𝐀, 𝐑𝐨𝐛𝐲𝐧 𝐂𝐥𝐨𝐞 𝐥𝐲𝐨𝐧𝐠𝐨, 𝐒𝐚𝐥𝐨𝐮 𝐒𝐚𝐝𝐫𝐚𝐬 & 𝐖𝐢𝐥𝐥𝐢𝐚𝐦 𝐂𝐚𝐫𝐝𝐨𝐬𝐨 ceramic objects 𝐊𝐰𝐚𝐝𝐫𝐚𝐭 𝐛𝐲 𝐋𝐮𝐤𝐚 𝐒𝐭𝐚𝐦𝐞𝐧𝐤𝐨𝐯𝐢𝐜 costume assistance 𝐍𝐚𝐡𝐮𝐞𝐥 𝐌𝐞𝐧𝐝𝐞𝐳 photography & production assistance 𝐍𝐢𝐜𝐨 𝐃𝐮𝐛𝐨𝐬𝐬𝐨𝐧 communicati- on & visuals 𝐕𝐚𝐥𝐞𝐫𝐢𝐞 𝐑𝐞𝐝𝐢𝐧𝐠 production & administration 𝐑𝐄𝐃𝐚𝐫𝐭 partners & financial support 𝐅𝐨𝐧𝐝𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐄́𝐦𝐢𝐥𝐢𝐞 𝐆𝐨𝐮𝐫𝐝, 𝐅𝐨𝐧𝐝𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐄́𝐭𝐞́, 𝐅𝐨𝐧𝐝 𝐑𝐞𝐬𝐩𝐞𝐜𝐭, 𝐆𝐫𝐚𝐧𝐝 𝐒𝐭𝐮𝐝𝐢𝐨 𝐁𝐫𝐮𝐱𝐞𝐥𝐥𝐞𝐬, 𝐋𝐎𝐒 - 𝐋𝐞𝐬𝐛𝐞𝐧𝐨𝐫𝐠𝐚𝐧𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐒𝐜𝐡𝐰𝐞𝐢𝐳, 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐞̀𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐂𝐮𝐥𝐭𝐮𝐫𝐞 𝐋𝐮𝐱𝐞𝐦𝐛𝐨𝐮𝐫𝐠, 𝐎𝐞𝐮𝐯𝐫𝐞 𝐍𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥 𝐝𝐞 𝐒𝐜𝐨𝐮𝐫𝐬 𝐆𝐫𝐚𝐧𝐝𝐞-𝐃𝐮𝐜𝐡𝐞𝐬𝐬𝐞 𝐂𝐡𝐚𝐫- 𝐥𝐨𝐭𝐭𝐞, 𝐏𝐢𝐧𝐤 𝐂𝐫𝐨𝐬𝐬, 𝐒𝐭𝐚𝐝𝐭 𝐙𝐮̈𝐫𝐢𝐜𝐡 𝐊𝐮𝐥𝐭𝐮𝐫, 𝐓𝐆𝐍𝐒 - 𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐠𝐞𝐧𝐝𝐞𝐫 𝐍𝐞𝐭𝐰𝐨𝐫𝐤 𝐒𝐰𝐢𝐭- 𝐳𝐞𝐫𝐥𝐚𝐧𝐝 & 𝐓𝐑𝐎𝐈𝐒 𝐂- 𝐂𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐂𝐫𝐞́𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐂𝐡𝐨𝐫𝐞́𝐠𝐫𝐚𝐩𝐡𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐋𝐮𝐱𝐞𝐦𝐛𝐨𝐮𝐫𝐠𝐞𝐨𝐢𝐬

Nov 2, 2023
Lire plus
Projection "Le mythe de la femme noire"

Dans le cadre de la Journée Internationale de Droits des Femmes (08.03) et de la Journée Internationale contre les Discriminations raciales (21.03) le CEFIS organise la projection du documentaire "Le mythe de la femme noire", le 22 mars à 18h30 au Centre culturel Altrimenti (5 avenue Marie-Thèrese à Luxembourg ville). Au fil de 21 entrevues, la réalisatrice Ayana O’Shun met en lumière les stéréotypes tenaces qui persistent encore autour de la femme noire au Quebec et partout dans le monde. Ce documentaire est l’occasion de se pencher sur l’intersection entre le racisme et le sexisme, déjà soulignée dans l’étude conduite par le CEFIS "Racisme et discriminations au Luxembourg: A l’écoute des victimes". Ce documentaire est l’occasion de se pencher sur l’intersection entre le racisme et le sexisme, déjà soulignée dans l’étude du CEFIS "Racisme et discriminations au Luxembourg: A l’écoute des victimes". L’étude peut être consultée sur le site internet du CEFIS : https://cefis.lu/serie-red/#red-23/1/ Bande d'annonce: https://www.youtube.com/watch?v=EIDBnqdB8rc Durée du documentaire: 1h34 VO français avec sous-titres en anglais Participation gratuite - inscription obligatoire par mail à cefis@cefis.lu Déroulement: 18h30 accueil 19h00 projection du documentaire 20h30 session de questions/réponses avec la réalisatrice et de la productrice (visio) 21h00 échange autour d'un verre d'honneur

Mar 21, 2024
Lire plus
Figures: from dawn to dusk / Figures : de l'aube au crépuscule

Figures : from dawn to dusk / Figures : de l’aube au crépuscule Une exposition de Malala Andrialavidrazana qui questionne les imaginaires coloniaux Jeudi le 21 septembre à 19 heures Gare-Usines de Dudelange Vernissage de l'exposition de Malala Andrialavizdrazana L'exposition sera ouverte du 21 septembre 2023 - 19 novembre 2023 du jeudi au dimanche de 15 à 18 heures Accès libre et gratuit L'accueil peut-être organisé en dehors de cet horaire sur demande à info@cdmh.lu C’est en 2021, à travers une revue d’art française que nous avons découvert pour la première fois le travail de Malala Andrialavidrazana. Nous vivions en cette période-là en tant qu’association impliquée dans la présentation de l’histoire des migrations – dont les mouvements dans les deux sens induits par la colonisation – une période un peu compliquée et agitée. En effet, des nouvelles revendications sont venues basculer l’approche historique traditionnelle et nous ont invités à repenser des interprétations et des manières de faire que nous estimions acquises. C’est dans ce contexte que les œuvres de Malala Andrialavidrazana nous ont parlé. En regardant les compositions de l’artiste nous nous croyons dans un premier temps en terrain connu. Mais bien vite nous nous apercevons qu’en réalité cette familiarité ne concerne en fin de compte que certains détails de ses tableaux - ce qui de nouveau ne tarde pas à nous intriguer et à nous questionner. Nous sommes conscients que depuis notre plus tendre enfance nous avons vu et absorbé toutes sortes d’images qui ont fini par façonner notre imaginaire du monde qui nous entoure. Malala Andrialavidrazana décompose et fragmente ces images. Leur réappropriation à travers des recompositions et des assemblages, nous incite, voire nous oblige à questionner le message et les aprioris que ces illustrations ont pu et continuent de véhiculer. C’est cette force investigatrice que nous souhaitions partager avec le public en invitant Malala Andrialavidrazana à exposer ses œuvres au Centre de Documentation sur les migrations humaines. Nous sommes très honorés que l’artiste ait maintenu ce projet, en sachant qu’entretemps ses œuvres s’exposent en des lieux prestigieux de Berlin à Londres, en passant par Zanzibar … Pour plus d'information veuillez cliquer www.andrialavidrazana.com/

Sep 20, 2023
Lire plus
La question du racisme dans « Green Book »-Séances pédagogiques Kinépolis

La question du racisme dans « Green Book » Construisez un événement pédagogique avec Kinepolis Green Book, socle d’un événement pédagogique sur le racisme Le thème du racisme est fréquemment évoqué dans les films : si le long-métrage de Peter Farrely « Green Book » tend à nous le présenter aux États-Unis dans les années 60, les situations de crise sont continuellement propices à son retour. Voilà pourquoi, il reste terriblement d’actualité ! L’idéal étant d’échanger avec les plus jeunes pour en montrer les racines et discuter/débattre de ses résurgences plus actuelles. Dès lors, pourquoi ne pas construire un événement pédagogique avec Kinepolis sur le sujet ? Le film « Green Book », inspiré de faits réels Sorti le 23 janvier 2019 en France, le film « Green Book : sur les routes du Sud » retrace l’improbable amitié entre un videur italo-américain du Bronx et un pianiste mondialement connu noir et homosexuel. En pleine ségrégation (1962), les deux hommes vont traverser les États-Unis, de Manhattan aux territoires du Sud et connaître humiliations et persécutions. 130 minutes pendant lesquelles Viggo Mortensen alias « Tony la tchatche » et Mahershala Ali alias le docteur Don Shirley vont être confrontés au système de ségrégation, fondé sur la distinction raciale. Aux démonstrations classiques des toilettes distinctes s’ajoutent un restaurant refusant de servir un noir, des loges qui ne sont autres qu’un cagibi. Le racisme est également alimenté par les préjugés qui consistent à définir une identité par les attributs systématiquement rattachés au groupe auquel il appartient. À l’image d’une scène particulièrement parlante de « Green Book » : la scène reprend le postulat que les Africains aiment le poulet, dès lors, le banquet raffiné proposé à Don Shirley en propose-t-il à profusion… Mais le racisme s’invite toujours à nos tables, même s’il ne se présente pas toujours sous les mêmes traits… Suite à la projection du film, l’événement pédagogique pourrait se poursuivre avec un débat autour de cet épineux sujet. L’occasion d’échanger et d’écouter les jeunes, qui n’ont pas forcément toujours le même point de vue sur la question. Si « Green Book » semble adapté à un public plus âgé (fin de collège et lycée), Kinepolis peut aussi vous aider à trouver un autre film pour satisfaire un auditoire plus jeune. L’idée étant que la projection fasse écho en eux et suscite des réactions sur lesquelles baser le débat. Dans tous les cas, Kinepolis dispose de l’expérience pour conseiller et des infrastructures pour accueillir ce genre d’événement pédagogique. Quelle que soit la classe envisagée, il y aura toujours une séance adaptée au public, susceptible de faire naître l’échange sur le racisme recherché par le professeur. Pour votre information, Kinepolis applique strictement les règles sanitaires liées à la Covid-19 (distanciation sociale, gels, sens de circulation, nettoyage très régulier…). La sécurité de vos élèves y est totalement assurée. N’hésitez pas à solliciter son équipe pour échanger à ce sujet sur les différentes options possibles et connaître le prix de l’organisation d’un rendez-vous de cette nature. https://business.kinepolis.lu/la-question-du-racisme-dans-green-book/

Dec 11, 2022
Lire plus
Impressum© Copyright 2024 by IKL. All rights reservedTerms of use